Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

WWF International est dans la tourmente à Gland (VD). L'organisation de défense de la nature prévoit de "délocaliser" une centaine de postes. La période de consultation avec le personnel s'achève vendredi.

"Le WWF International se doit d'adapter ses stratégies. Nous sommes arrivés à la conclusion que pour maximiser l'impact de nos interventions une structure plus décentralisée s'impose. Une dernière série de consultations se terminera vendredi."

"Le schéma prévoit la localisation d’une centaine de fonctions en dehors de Gland", indique jeudi Maria Boulos, Chief Operating Officer (COO) par intérim de WWF International, en revenant sur des informations de La Côte.

Le processus de restructuration a été lancé il y a un an. Le secrétariat du WWF International maintiendra son bureau à Gland, y inclus son directeur général, ajoute la responsable. Le WWF International compte 170 collaborateurs au bord du Léman ainsi qu'une trentaine de collaborateurs extérieurs.

ATS