Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Suite à la série d'accidents sur des passages piétons en Suisse alémanique, le Touring club suisse (TCS) rappelle qu'il examine depuis plusieurs années les passages cloutés. Sur 100 d'entre eux examinés cette année dans dix villes, seuls 45 ont été jugés "satisfaisants" du point de vue de la sécurité.

Les 55 autres passages pour piétons ont été classés "insuffisants" voire "très insuffisants", indique mardi le TCS. Le passage le plus dangereux a été repéré en ville de Fribourg, au carrefour de la rue de Lausanne et de la rue Pierre-Aeby. Malgré sa longueur et sa situation à un endroit peu visible, ce passage n'est pas signalé. Il est insuffisamment marqué, à peine éclairé, mal entretenu et donc difficile à percevoir, critique le TCS.

Fribourg et Genève mal notées

Les autres passages pour piétons examinés à Fribourg ont également reçu en majorité des mentions insuffisantes, tout comme ceux d'Olten (SO), Sion et Genève. Cette ville affiche la note moyenne la plus mauvaise. Les passages les mieux notés se situent à Frauenfeld. La palme de la sécurité revient à un passage à Winterthour (ZH).

Les tests effectués par le TCS sont basés sur des critères précis comme la conception, la longueur du passage, la signalisation, les marquages, les signaux lumineux, les îlots et l'entretien. La visibilité de jour et de nuit, l'accessibilité, notamment pour les personnes handicapées, et l'existence d'éventuels obstacles sont également évaluées.

Bordures non abaissées

Le TCS note qu'on trouve encore trop de passages où les bordures de trottoir n'ont pas été abaissées. La situation est particulièrement difficile pour les malvoyants.

Lundi, l'Association transports et environnement (ATE) a lancé sa nouvelle campagne "A pied c'est sûr" qui vise à améliorer la sécurité des piétons. En 2010, vingt personnes ont été tuées sur des passages cloutés. Récemment, une série d'accidents s'est produite outre-Sarine. Deux enfants ont notamment été tués dans le canton de Berne en traversant la route.

ATS