Toute l'actu en bref

ABB avait annoncé le 22 février dernier la découverte de malversations et de détournement de fonds "sophistiqués" et d'une ampleur considérable dans sa filiale sud-coréenne (archives).

KEYSTONE/WALTER BIERI

(sda-ats)

ABB s'est séparé du directeur général et du directeur financier de sa filiale sud-coréenne. Ces licenciements font suite à la découverte d'un vaste scandale de malversation qui a coûté 73 millions de dollars à l'entreprise zurichoise.

SweeSeng Lee a été nommé directeur général et Rajiv Malhotra directeur financier avec effet immédiat, a indiqué ABB, confirmant une information de l'agence de presse Reuters.

Pour mémoire, ABB avait annoncé le 22 février dernier la découverte de malversations et de détournement de fonds "sophistiqués" et d'une ampleur considérable dans sa filiale sud-coréenne. Le trésorier de cette unité est soupçonné d'avoir falsifié des documents et d'avoir collaboré avec des tiers pour soustraire de l'argent de l'entreprise.

Attendue à quelque 100 millions de dollars (97,3 milliards de francs), la charge avant impôts relative à ces irrégularités s'est limitée à 73 millions, compte tenu de la couverture d'assurance de 30 millions du géant zurichois de l'électrotechnique. Le responsable à l'origine de ce scandale est toujours recherché par la police.

ATS

 Toute l'actu en bref