Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Syrte - Les pays arabes ont apporté un soutien ferme au président palestinien Mahmoud Abbas qui refuse de négocier avec Israël à l'ombre de la colonisation. Mais ils ont donné un mois pour éviter une faillite du processus de paix, une position saluée par le médiateur américain.
Israël n'avait pas encore réagi officiellement samedi à l'annonce des chefs de la diplomatie arabes réunis la veille en Libye avec M. Abbas. Mais un proche du premier ministre Benjamin Netanyahu, cité par la radio, s'est félicité que la porte des négociations n'avait pas été fermée définitivement, estimant que "le pragmatisme l'a emporté".
Le département d'Etat a dit apprécier le soutien arabe aux "efforts (américains) visant à créer les conditions qui permettront des discussions directes pour aller de l'avant". "Nous continuerons à oeuvrer (...) pour faire progresser les négociations afin de parvenir à la solution de deux Etats".
Tout en apportant son soutien à la position de M. Abbas, le comité de suivi du processus de paix à la Ligue arabe, a donné leur chance aux efforts américains pour parvenir à un compromis qui permettrait une relance des négociations de paix.
Le président palestinien refuse de les reprendre, Israël ayant relancé fin septembre la construction dans les colonies juives de Cisjordanie occupée, après un moratoire de dix mois.
Les Palestiniens revendiquent la création d'un Etat qui réunirait la Cisjordanie, Jérusalem-Est ainsi que la bande Gaza, territoires pris à la Jordanie et à l'Egypte lors de la guerre des Six Jours.
Création d'enclaves de peuplementIsraël s'est retiré de Gaza en 2005 mais entend conserver la totalité de Jérusalem qu'il revendique comme sa capitale. L'Etat hébreu mène par ailleurs une campagne de colonisation en Cisjordanie avec la création d'enclaves de peuplement.
Les Etats-Unis ont offert des "incitations" à Israël en échange d'un gel de la colonisation, selon l'ambassadeur d'Israël à Washington. Mais M. Netanyahu n'a pas annoncé sa réponse et continue d'appeler M. Abbas à revenir à la table des négociations.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS