Navigation

Abdelaziz Bouteflika poursuit avec le même Premier ministre

Ce contenu a été publié le 28 avril 2014 - 19:29
(Keystone-ATS)

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a prêté serment lundi pour un quatrième mandat, d'une durée de cinq ans, lors d'une cérémonie retransmise à la télévision. Il a été réélu sans difficulté au terme d'un scrutin jugé frauduleux par l'opposition.

Agé de 77 ans, le chef de l'Etat, qui a été victime en avril 2013 d'un accident vasculaire cérébral, a prononcé un bref discours assis dans un fauteuil roulant. Au pouvoir depuis 1999, il avait été réélu dès le premier tour avec 81,53% des voix.

"Je remercie le peuple algérien pour sa confiance renouvelée", a déclaré d'une voix faible M. Bouteflika, qui n'a participé à aucun meeting durant la campagne électorale. "L'élection du 17 avril a été une victoire pour la démocratie. Cela a été une leçon de démocratie."

Révision constitutionnelle

Le président a nommé dans la foulée son directeur de campagne Abdelmalek Sellal au poste de Premier ministre. M. Sellal, 65 ans, occupait ce poste de septembre 2012 à mars 2014. Il avait quitté ses fonctions mi-mars pour diriger la campagne électorale du chef de l'Etat.

Dans son discours, M. Bouteflika a annoncé qu'il lancerait prochainement une "révision constitutionnelle consensuelle", exhortant les représentants de la société civile et des partis politiques à participer au processus.

Cette réforme "sera notamment destinée au renforcement de la séparation des pouvoirs, à conforter l'indépendance de la justice et le rôle du Parlement, à l'affirmation de la place et des droits de l'opposition, et à garantir davantage les droits et libertés des citoyens", a affirmé le président.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.