Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le nombre d'abonnements au large bande fixe a plus que doublé ces cinq dernières années, a affirmé vendredi à Genève l'UIT. Il a atteint 591 millions début 2012, mais de très nettes disparités subsistent entre les pays développés et les pays en développement.

Selon les chiffres de l'UIT, le nombre d'utilisateurs actifs des réseaux sociaux a dépassé le milliard et beaucoup d'entre eux se connectent sur des portables. Toutefois, les statistiques sur le taux de pénétration du large bande mobile font apparaître que seulement 8,5% des habitants des pays en développement avaient accès en 2011 à des services mobiles large bande.

Dans un rapport intitulé "Une réglementation intelligente dans un monde placé sous le signe du large bande", l'Union internationale des télécommunications (UIT) précise que le taux de pénétration du large bande fixe dans les pays industrialisés est de 26%.

"Il offre un contraste saisissant avec celui des pays en développement", qui atteint à peine 4,8%, souligne l'UIT. L'accessibilité économique demeure un obstacle majeur, surtout en Afrique, où le prix de l'accès au large bande fixe représente en moyenne le triple du revenu mensuel par habitant.

Téléphones mobiles

En outre, près de la moitié des téléphones mobiles large bande sont utilisés dans quelques pays à revenus élevés. Les pays à faibles revenus représentent seulement 5% de l'utilisation dans le monde.

Plus de cinq milliards d'êtres humains n'ont pas encore accès à l'Internet, même à faible débit, ou n'y ont accès que dans des lieux publics ou en partage avec d'autres utilisateurs, selon l'UIT.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS