Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

On en sait un peu plus sur les circonstances de l'accident mortel de David Poisson, survenu lundi au Canada. Le skieur français est tombé, a traversé les filets de sécurité et a heurté un arbre.

Le descendeur est décédé sur le coup, avant même de pouvoir être transporté dans un hôpital, ont indiqué les secours à l'agence américaine AP. "Quand nous sommes arrivés sur place, nous avons pris en charge cette personne et constaté son décès", a expliqué le porte-parole des secours médicaux, Adam Loria, aux médias canadiens.

Poisson est sorti de la piste en bas de parcours sur une compression, il a perdu un ski et a traversé le filet de sécurité avant de percuter l'arbre, a précisé un membre de l'encadrement de l'équipe d'Italie de ski alpin, qui s'entraînait aussi sur les lieux. Selon la Gazzetta dello Sport, les skieurs atteignent plus de 100 km/h à cet endroit.

L'accident s'est produit dans le domaine de Nabiska, dans la province d'Alberta, à l'ouest du Canada. Poisson s'entraînait avec l'équipe de France en vue de la première descente de Coupe du monde, prévue le 25 novembre à Lake Louise.

Les Suisses quittent Nabiska

Les descendeurs suisses étaient également présents sur la piste. Ils ont donc assisté au drame. Comme Swiss-Ski l'a communiqué, Beat Feuz, Patrick Küng, Mauro Caviezel, Marc Gisin et Gilles Roulin s'entraînaient sur la même piste que les descendeurs français et que les Italiens. "Alors que les Français effectuaient un entraînement de vitesse sur la piste principale, nos skieurs pratiquaient le ski libre sur une piste annexe. Personne n'a vu la chute de Poisson. Mais bien sûr chacun a compris qu'il s'était passé quelque chose. Un de nos skieurs a vu la luge de secours passer", a précisé l'entraîneur principal des Suisses, Thomas Stauffer, qui n'était lui-même pas sur place au moment de l'accident et a atterri à Calgary que lundi soir.

Les athlètes doivent maintenant digérer le choc. Une aide professionnelle leur sera fournie.

Après des discussions, le staff et les coureurs suisses ont décidé de rejoindre dès mardi soit avec deux jours d'avance la station canadienne de Panorama. "Pour l'équipe, l'environnement sera bon", a expliqué Tom Stauffer dans un communiqué de Swiss Ski. Pour un meilleur traitement de la situation, nous nous sommes décidés pour un changement immédiat de lieu d'entraînement."

A Panorama, les athlètes trouveront des conditions d'entraînement idéales. "Nous pourrons parfaitement préparer les courses de Lake Louise ces prochains jours", a précisé l'entraîneur principal.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS