Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Brigue - Au lendemain de l'accident de train survenu dans le Haut-Valais, 17 blessés étaient encore hospitalisés samedi. La personne décédée est une Japonaise de 64 ans domiciliée à Osaka. La ligne du "Glacier Express" pourrait être entièrement rouverte dimanche matin.
Sur les 17 personnes hospitalisées, 16 sont des ressortissants du Japon et une vient d'Espagne. Sur les 40 blessés au total figuraient 28 Japonais, cinq Suisses, quatre Espagnols, deux Autrichiens et un Indien.
Les quelque 170 passagers qui n'ont pas été touchés, notamment ceux qui ont pris place à l'avant, dans les wagons de seconde classe, sont arrivés à leur destination, pour la plupart dans les Grisons.
L'enquête sur les causes de l'accident se poursuit. Samedi, le directeur de la compagnie Matterhorn Gotthard Bahn (MGB) avançait l'hypothèse d'une défectuosité des rails due à la chaleur, estimant que le matériel roulant, de construction récente, n'était pas en cause.
Depuis vendredi après-midi et durant toute la nuit, des ouvriers se sont affairés à déblayer les voies et évacuer les wagons qui ont déraillé entre Lax et Fiesch (VS).
Le "Glacier Express" n'a pas circulé samedi entre le Valais et les Grisons. Seuls les tronçons entre St-Moritz (GR) et Andermatt (UR) d'un côté, et entre Viège (VS) et Zermatt (VS) de l'autre, ont été exploités.
Le voyage sur cette ligne alpine vieille de 80 ans dure près de sept heures, à travers 91 tunnels et 291 ponts. C'est d'ailleurs tout près d'un viaduc que l'accident.
L'accident suscite un grand émoi au pays du Soleil levant, où de nombreux médias nationaux s'intéressent de près à ce drame.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS