Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une Néerlandaise de 68 ans a succombé dimanche à ses blessures, au lendemain de la collision frontale entre deux trains dans la banlieue ouest d'Amsterdam, ont annoncé les autorités municipales. L'enquête sur les causes de l'accident est "en cours".

La victime décédée est "une dame de 68 ans venant de l'est du pays", a indiqué la municipalité d'Amsterdam dans un communiqué, précisant que seize personnes étaient encore soignées à l'hôpital.

L'accident est survenu samedi vers 18h30, lorsque deux trains se sont heurtés de plein fouet sur un pont situé entre la gare centrale et la gare d'Amsterdam Sloterdijk, à l'ouest de la ville, sans pour autant dérailler. Il a fait au total 117 blessés, dont 42 ont été "grièvement" touchés, selon la municipalité.

Collision pas violente

Selon des témoins cités par les médias néerlandais, la collision entre les deux trains n'a pas été violente. La télévision publique NOS a fait état d'une collision "pas extrêmement forte".

"Nous avons entendu un grand bruit. Je suis sortie et j'ai vu des gens dans la rue en panique", a raconté une femme présente sur place, à la chaîne de télévision AT5. "On a alors vu ce qu'il s'était passé. Les secours sont arrivés assez rapidement sur place. Certaines personnes avaient des blessures à la tête, d'autres boitaient."

"Nous avons fait face à l'une des plus grandes collisions de ces dernières années. Deux trains qui entrent en collision sur la même voie, c'est un cauchemar", a déclaré dimanche le directeur des chemins de fer néerlandais, Bert Meerstadt, lors d'une conférence de presse.

ATS