Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Mine de San José - Un premier puits de secours a atteint samedi les 33 mineurs bloqués depuis deux mois dans la mine chilienne de San José. Cette bonne nouvelle a déclenché l'euphorie des sauveteurs et des familles, qui devraient retrouver leurs proches dans les jours prochains.
Des klaxons ont retenti pour annoncer la jonction à 622 m sous terre, après plus d'un mois de forage. Les parents des mineurs se sont enlacés et ont éclaté en sanglots à l'approche de la fin de cette histoire de survie souterraine sans précédent, qui a captivé le monde entier.
"Il nous aura fallu 33 jours de forage pour parvenir aux 33 mineurs" - 32 Chiliens et un Bolivien -, s'est félicité le ministre des Mines, Laurence Golborne. Une semaine après l'éboulement survenu le 5 août dans la mine, celui-ci avait jugé les chances de survie des mineurs très faibles.
"C'est une sensation très forte. J'imagine ce que doit ressentir mon frère là-bas, à l'intérieur" de la mine, a réagi, en larmes, Gaston Henriquez. "J'ai peu pleuré, mais maintenant, je suis très émue", a témoigné Cristina Nunez, compagne du mineur Claudio Yanez, qui comme beaucoup a couru jusqu'au sommet de la colline dominant le site, où les familles ont planté 33 drapeaux en référence aux mineurs.
Très bon état
Des ingénieurs, des secouristes travaillant sur le forage, se sont ensuite mêlés aux familles, pour des embrassades, des poses-photo. Autre bonne nouvelle, le puits de secours est "en très bon" état, et il ne devrait être nécessaire d'en revêtir qu'une petite partie, a estimé Pedro Buttazzoni, président de l'entreprise Geotec, qui a fourni l'excavateur T-130 et supervisé le forage à la mine San Jose (nord).
Vendredi, il avait évoqué une remontée "trois à huit jours" après l'achèvement du puits, tandis que le ministre de la Santé Jaime Manalich avait estimé que le sauvetage pourrait intervenir dès mardi. Les mineurs seront hissés à la surface dans une étroite cage-nacelle métallique treuillée par une grue. L'opération devrait s'étaler sur un jour et demi à deux jours, à raison d'une heure ou un peu plus par individu.
Les 33 hommes devront auparavant élargir à l'explosif la zone d'arrivée du puits, pour faciliter les manoeuvres avec la nacelle.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS