Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président américain Barack Obama a affirmé lundi qu'un accord semblait "en vue" au Congrès pour éviter in extremis aux Etats-Unis une cure d'austérité forcée. Mais il a précisé qu'un compromis n'avait pas encore été formellement conclu.

Un tel accord "est en vue, mais il n'est pas encore fait. Il y a encore des problèmes à résoudre, mais nous avons espoir que le Congrès puisse y parvenir", a expliqué le dirigeant démocrate lors d'une intervention à la Maison Blanche, moins de 12 heures avant l'échéance du "mur budgétaire" lundi à minuit (mardi 06h00 en Suisse).

Le président des Etats-Unis Barack Obama s'est exprimé en présence de membres de la classe moyenne", a précisé l'exécutif dans un communiqué, sans plus d'indications sur l'avancée des tractations en cours entre le vice-président Joe Biden et les républicains du Sénat.

Alors que le compte à rebours vers des hausses d'impôts et des coupes drastiques dans les dépenses publiques est enclenché, M. Obama s'est mis en retrait des négociations vendredi, laissant le soin aux chefs de file du Sénat de tenter de parvenir à un compromis sur le budget de l'Etat fédéral.

Biden à la rescousse

Mais constatant l'impasse, le chef de la minorité républicaine à la chambre haute du Congrès, Mitch McConnell, a appelé dimanche le vice-président Biden, son ancien collègue du Sénat pendant plus de 20 ans, à la rescousse.

Alors que leurs équipes négociaient, les deux hommes se sont téléphoné lundi matin à deux reprises, selon le bureau de M. McConnell.

Dans un entretien télévisé diffusé dimanche, M. Obama avait provoqué le courroux des républicains en faisant peser la responsabilité du blocage sur leur refus de toute hausse de la fiscalité des plus riches.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS