Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Accord entre DHL et leurs salariés - un tiers des emplois sauvé

Genève - Un accord a été conclu entre DHL et les 86 employés menacés de licenciement à Genève et Bâle. Un tiers des emplois est sauvé et un plan social généreux a été approuvé par l'employeur et le syndicat Unia, a-t-on appris ce mercredi.
Le conflit avait éclaté dès le mois de septembre, alors que le géant allemand de la logistique appartenant à Deutsche Post avait annoncé la délocalisation de 48 emplois administratifs à Genève et 38 à Bâle. Un accord a été trouvé mardi in extremis avant une réunion du tribunal arbitral du canton de Genève.
L'accord prévoit la réduction du nombre de licenciements: 38 personnes au lieu de 48 sont licenciées à Genève et 19 au lieu de 38 à Bâle. Le délai pour la cessation de leurs activités est repoussé de fin mars jusqu'à la fin mai.
DHL a accepté en parallèle de mettre en place un plan social avec des indemnités de départ ainsi que des mesures de replacement et de formation pour les employés licenciés.
Appui du monde politique"Nous nous réjouissons de cet accord in extremis qui permet de ne pas envenimer le conflit. Il a été obtenu grâce à la détermination du personnel et à l'appui unanime du monde politique", a affirmé à l'ATS le secrétaire syndical d'Unia Genève Jamshid Pouranpir.
Le Conseil d'Etat et le Grand Conseil avaient pris position en faveur du personnel licencié de DHL. La multinationale allemande avait expliqué vouloir rationaliser ses coûts en concentrant en Allemagne les activités administratives de DHL Express réalisées en Suisse.
Les activités de transport de DHL en Suisse ne sont pas menacées: l'entreprise y emploie 2500 personnes, dont 300 à Genève pour le transport des colis et courrier.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.