Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Chine et Taïwan ont signé lundi un accord historique prévoyant l'approvisionnement en eau par Pékin d'un archipel taïwanais. Cette entente intervient dans la phase de rapprochement entre les deux territoires séparés depuis la guerre civile chinoise de 1949.

La province de Fujian, dans le sud-est de la Chine, fournira de l'eau potable aux 100'000 habitants du comté de Kinmen d'ici 2017. "Cet événement historique s'inscrit dans l'effort commun entrepris pour bâtir des relations pacifiques entre les deux côtés" du détroit de Formose, s'est félicité le préfet de Kinmen, Chen Fu-hai.

L'archipel fortifié se situe à seulement 2 km des côtes chinoises. Il avait été pilonné par les forces chinoises à la fin des années 1950 lors d'une attaque qui avait fait 618 morts en un mois et demi.

"Kinmen joue aujourd'hui un rôle fondamental dans la promotion de la paix de part et d'autre du détroit. Le champ de bataille s'est transformé en pont de la paix", a ajouté M. Chen.

Une canalisation sous-marine de 11,5 kilomètres doit relier Kinmen à Fujian pour un volume transporté de 34'000 tonnes d'eau par jour dès 2027. L'unique régie d'eau de Kinmen est dotée d'une usine de désalinisation de l'eau de mer, d'aquifères et d'un modeste bassin, avec une capacité de production de 19'000 tonnes d'eau par jour.

ATS