Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La plupart des factions politiques du Yémen se sont mises d'accord pour le lancement d'un conseil présidentiel de transition, ont annoncé jeudi les négociateurs deux semaines après la démission du chef de l'Etat. Il sera chargé de conduire le pays pendant une période d'un an.

Le mouvement chiite houthi, qui est devenu l'organisation la plus influente du pays, avait donné jusqu'à mercredi aux factions politiques rivales pour trouver une issue à la crise provoquée par le départ du président Abd Rabbou Mansour Hadi le 22 janvier. Dans le cas contraire, le mouvement soutenu par le pouvoir iranien menaçait d'imposer une solution unilatéralement.

Des représentants de neuf groupes ou partis, dont la faction séparatiste Herak établie dans le sud du Yémen, ont approuvé le lancement d'un conseil présidentiel de cinq membres dirigé par Ali Nasser Mohammed, ancien chef de l'Etat du Yémen du Sud avant l'unification avec le Yémen du Nord en 1990.

Des discussions se poursuivaient avec le parti islamiste sunnite Islah et avec le parti socialiste yéménite qui devaient donner une réponse à cette proposition de transition, a dit une source proche d'Ali Mohammed.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS