Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Accord sur une commission de supervision de la trêve au Yémen

Les participants aux négociations sur le Yémen à Macolin (BE) ont décidé de créer une commission de supervision du cessez-le-feu, a indiqué une source proche des discussions. Ils répondent ainsi aux nouveaux heurts sur le terrain qui entravent les négociations.

La commission sera dirigée par un général libanais et composée de représentants du gouvernement du président Abd-Rabbou Mansour Hadi ainsi que du mouvement chiite des Houthis, allié à l'Iran, ont indiqué la même source.

Les représentants des deux camps se sont retrouvés samedi à Macolin pour la cinquième journée de négociations destinées à trouver une solution au conflit, en cours depuis huit mois au Yémen.

La trêve qui était entrée en vigueur mardi a été fortement mise à mal vendredi. Des éléments fidèles à Hadi se sont emparés d'une ville du nord-ouest du pays, Al Hazm, chef-lieu de la province d'Al Djaouf, ainsi que d'une base militaire jusqu'alors aux mains des Houthis, Al Labnat, située dans les environs d'Al Hazm.s.

Des avions et pièces d'artillerie de la coalition arabe sous conduite saoudienne, qui soutient le camp Hadi, ont également bombardé des objectifs situés dans le nord du Yémen, selon des habitants.

Vendredi soir, l'émissaire spécial de l'ONU pour le Yémen, Ismaïl Ould Cheikh Ahmedemen, s'était dit "très inquiet" face aux nombreuses violations du cessez-le-feu. Il a appelé "toutes les parties à respecter l'accord" et permettre un accès à tout le territoire pour les humanitaires.

Le conflit au Yémen a commencé en septembre 2014, lorsque les rebelles chiites houthis, soutenus par l'Iran, ont avancé à partir de leurs fiefs dans le Nord pour occuper Sanaa. Il a connu une escalade spectaculaire en mars avec des frappes aériennes de l'Arabie saoudite. Depuis mars, le conflit a fait plus de 5800 morts et 27'000 blessés.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.