Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le fabricant de jouets Mattel a annoncé mercredi que les jouets de la marque, dont la célèbre poupée Barbie, seraient dorénavant emballés en majeure partie dans du papier recyclé. On lui reprochait de détruire des forêts tropicales.

Mattel a précisé que l'origine controversée de son papier pouvait être "entre autres, l'Asian Pulp and Paper (APP)".

Greenpeace, se félicitant de cette décision, a indiqué que le fabricant allait "cesser d'emballer ses produits à partir de papiers et fibres issus de la destruction des forêts tropicales de l'Indonésie".

Surveillance de Greenpeace

L'organisation a précisé que ses enquêtes "ont fait la preuve de la contribution majeure d'APP dans la déforestation des forêts indonésiennes".

Greenpeace "gardera un oeil sur Mattel pour s'assurer qu'elle respecte ses engagements" et va "encourager d'autres fabricants de jouets, notamment Disney et Hasbro, à prendre des actions semblables pour protéger les forêts tropicales humides", conclut le communiqué.

ATS