Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Accusation de viol: la police rouvre l'enquête

La police de Las Vegas a annoncé lundi avoir rouvert l'enquête sur des accusations de viol portées par une Américaine de 34 ans contre Cristiano Ronaldo.

La star portugaise a catégoriquement démenti toute agression sur la jeune femme dans sa chambre d'hôtel en juin 2009. "Fake news", a affirmé dimanche l'attaquant de la Juventus Turin, dans une courte vidéo en anglais sur son compte Instagram. La plaignante, Kathryn Mayorga, affirme dans une plainte déposée dans l'Etat du Nevada que Ronaldo l'a sodomisée de force le 13 juin 2009 et a exercé des pressions pour lui faire signer un accord financier la contraignant au silence.

"La plainte de Mme Mayorga, les preuves physiques de son agression sexuelle (...) ne sont pas des +fake news+", a rétorqué son avocat, Leslie Stovall, dans un communiqué. Selon lui, Kathryn Mayorga espère non seulement "obtenir justice" en mettant Ronaldo face à ses responsabilités, mais aussi l'empêcher de recommencer et "encourager toutes les victimes d'agressions sexuelles" à poursuivre leurs auteurs, "aussi célèbres, riches ou puissants puissent-ils paraître".

Le 13 juin 2009, la plaignante avait bien dénoncé un viol présumé à la police de Las Vegas, et fait l'objet d'un examen médical. "Mais à l'époque où la déposition avait été prise, la victime n'avait pas fourni aux détectives ni le lieu de l'incident, ni la description du suspect", souligne lundi la police de Las Vegas, en réponse à une question de l'AFP sur cette affaire. D'après la plainte, la jeune femme s'était en effet abstenue de citer nommément Ronaldo, se contentant d'évoquer "un joueur de football célèbre", et la procédure avait tourné court.

Elle avait eu peur d'être "humiliée publiquement" et de subir des mesures de "rétorsion" de la part de la star, explique la plainte au civil déposée le 27 septembre auprès du tribunal compétent pour Las Vegas. "Le dossier a été rouvert et nos détectives remontent les informations données par la victime", assure la police de Las Vegas, qui se refuse à toute précision supplémentaire sur une "enquête en cours".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.