Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le groupe biotechnologique bâlois Actelion a obtenu une nouvelle réduction de l'amende qu'il risque aux Etats-Unis dans le litige qui l'oppose au japonais Asahi Kasei Pharma. Le montant est diminué de 99,2 millions de dollars (87,5 millions de francs).

La baisse de l'amende proposée par le tribunal californien en charge de l'affaire ne sera effective que si elle est acceptée par Asahi, a indiqué lundi Actelion dans un communiqué. Dans le cas contraire, une nouvelle procédure de détermination des dommages-intérêts sera menée.

En tenant compte de la baisse proposée, l'amende se monterait à 407,3 millions de dollars. Une réduction de 70,4 millions avait déjà été acceptée fin juillet. Le dédommagement que devra finalement payer Actelion ne sera connu qu'une fois le jugement définitif prononcé. La société rhénane est confiante d'obtenir gain de cause en appel.

Chiffres rouges

Asahi a déposé en 2008 une plainte contre Actelion pour un litige concernant le médicament Fasudil contre l'hypertension artérielle développé par la société américaine Cotherix pour le laboratoire japonais.

Actelion, qui a racheté Cotherix en 2007, avait stoppé le développement du Fasudil, car il dispose de son propre médicament contre les problèmes cardiaques, le Tracleer, qui contribue à pas moins de 90% de son chiffre d'affaires.

Le groupe basé à Allschwil (BL) a accusé une perte nette de 262,3 millions de francs au premier semestre 2011, après avoir passé une provision de 577 millions de dollars suite au litige avec Asahi Kasei aux Etats-Unis.

ATS