Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Cinq cadavres ont été retrouvés mardi dans la partie immergée de l'épave du Costa Concordia. Des plongeurs continuent d'explorer le navire à l'aide d'explosifs. Vingt-quatre passagers sont toujours portées disparus depuis le naufrage du bateau de croisière vendredi soir près des côtes toscanes.

La découverte de ces cinq corps porte à 11 morts le bilan de l'accident. En Italie, plus de 70 passagers du Costa Concordia ont adhéré à une action collective contre Costa Crociere lancée par l'association italienne de défense des consommateurs Codacons. En France, un couple français a déposé une plainte contre le croisiériste italien.

Les corps trouvés mardi se trouvaient à l'arrière, dans la partie immergée de la poupe du navire, a précisé un porte-parole de la municipalité du Giglio, en Toscane. Trouver d'éventuels survivants dans l'épave paraît improbable. Selon un spécialiste de la protection civile, avec la température glaciale de l'eau, il est impossible de survivre très longtemps, même dans une poche d'air.

"Mini-mutinerie"

La justice italienne a assigné à résidence le capitain diCosta Concordia, Francesco Schettino, détenu depuis samedi pour homicide multiple par imprudence, naufrage et abandon de navire.

Il est accusé par son employeur d'avoir lui-même dévié la trajectoire du bateau pour effectuer une parade, tous phares allumés à proximité de l'île.

Il est également soupçonné d'avoir tardé à donner l'alerte et à ordonner l'évacuation, déclenchant selon l'enquête des garde-côtes, une "mini-mutinerie" de l'équipage qui a démarré les opérations d'évacuation sans que le commandant ait formellement décrété "l'abandon du navire".

Dragage

Une vingtaine d'employés d'une société de dragage sont déjà à pied d'oeuvre sur l'île du Giglio. Le pompage du carburant devrait prendre "au moins trois semaines", a averti son directeur. Le ministre Clini estime que "le vrai danger" est que les réservoirs se brisent.

Le Concordia, qui transportait 4229 personnes - quelque 3200 touristes et un millier de membres d'équipage -, a fait naufrage vendredi soir après avoir heurté un rocher près de l'île du Giglio.

ATS