Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Action pour alerter Federer sur les investissements de sa banque

Munis de raquettes, dix activistes du collectif Breakfree Suisse ont mimé une partie de tennis dans les locaux de Credit Suisse de la place de Bel-Air, à Genève. L'action pour le climat visait à alerter Roger Federer, ambassadeur de la banque, sur ses investissements dans les énergies fossiles.

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

(sda-ats)

Une vingtaine d'activistes du collectif Breakfree Suisse ont mené une action pour le climat jeudi à midi dans les locaux de Credit Suisse de la place de Bel-Air, à Genève. Objectif: dénoncer les investissements de la banque dans les énergies fossiles.

Habillés en tenue de sport et munis de raquettes pour mimer une partie de tennis, dix des activistes ont alerté Roger Federer qui est ambassadeur de la banque. "On ne va pas sauver le climat sans Roger, car Credit Suisse, il est complice", ont-ils notamment chanté dans le hall principal de l'établissement. Ils ont tendu un filet de tennis sur lequel était écrit #sirogersavait.

A l'extérieur, des membres du collectif informaient les passants sur l'action. Roger Federer, un sportif qui incarne la réussite et le fair-play, doit refuser d'associer son image à celle d'une banque dont la politique d'investissement est particulièrement cynique, estiment-ils. Des actions similaires ont eu lieu à Lausanne et à Bâle.

Conséquences sur le climat

"Alors que certaines institutions financières publiques et la majorité des grandes banques européennes réduisent leurs engagements dans les énergies fossiles, Credit Suisse s'y engage davantage, en particulier dans le charbon et les sables bitumineux", écrit Breakfree Suisse. Et de préciser que les sables bitumineux émettent 3 à 4,5 fois plus de gaz à effet de serre, responsable du réchauffement climatique, que le pétrole conventionnel.

A Genève, une dizaine de policiers sont intervenus et ont délimité un périmètre de sécurité près des entrées de la banque. Credit Suisse a porté plainte pour violation de domicile, a fait savoir un des membres de Breakfree Suisse, tout en se réjouissant de la visibilité donnée à cette action qui a ainsi duré une heure trente.

Les agents ont porté les activistes vers l'extérieur, après avoir relevé leur identité. Les militants ont laissé derrière eux des copies du rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) qui démontre scientifiquement les conséquences des investissements comme ceux de Credit Suisse sur le réchauffement climatique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.