Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les chercheurs lucernois ont utilisé les prévisions météorologiques pour améliorer l'efficience énergétique du chauffage (image symbolique).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

Adapter le chauffage en fonction de la météo. C'est ce qu'ont fait des chercheurs de la Haute école de Lucerne. Ils ont testé dans quelle mesure les prévisions météorologiques pouvaient aider à faire des économies de chauffage.

En hiver, le chauffage continue généralement de fonctionner même lorsque le soleil brille à l'extérieur et réchauffe les pièces. Afin de garder une température agréable et d'économiser de l'énergie, l'équipe de Stefan Ineuchen de la Haute école de Lucerne a couplé le réglage du chauffage avec les prévisions météo. Le but: adapter la puissance du chauffage aux besoins à l'aide des prévisions.

Les scientifiques ont testé ce principe à la maison solaire située sur le campus du département de technique et d'architecture, a indiqué mercredi la haute école lucernoise dans un communiqué. La maison dispose d'un chauffage alimenté par plusieurs sources. Les besoins en énergie doivent cependant être autant que possible couverts par une installation solaire thermique, selon l'institution.

Prévoir les manques d'approvisionnement

Stefan Ineuchen et ses collègues ont développé un modèle de gestion prévisionnelle pour la maison afin qu'il y ait toujours suffisamment d'énergie pour le chauffage et que celle-ci provienne principalement de l'installation solaire. A l'aide des prévisions météorologiques, le système transmet les besoins attendus de chauffage et s'assure qu'ils sont couverts en continu.

L'accumulateur thermique n'est rempli qu'en cas de besoin, pour couvrir les manques d'approvisionnement. La part principale vient du solaire.

Un essai de trois mois l'hiver passé a montré que ce système de commande améliore l'efficience énergétique du chauffage, sans que les habitants de la maison ne gèlent, écrit l'école. Ce système permet aussi d'éviter que les pièces ne surchauffent lorsque le soleil tape. A l'aide de simulations, les chercheurs ont déterminé que, grâce à cette technique, l'utilisation de l'énergie solaire augmente de 20%.

Economies pour les consommateurs

Avec un tel système de commande, les consommateurs pourraient aussi économiser de l'argent. Ils pourraient par exemple recharger l'accumulateur thermique lorsque le prix de l'électricité est le plus bas. Un tel procédé ne se limite toutefois pas au chauffage, lit-on dans le communiqué. Il présente un gros potentiel partout où l'on utilise des réservoirs ou accumulateurs de capacité importante.

Actuellement, le développement d'un modèle informatique adapté coûte cher. C'est pourquoi les scientifiques lucernois cherchent à accélérer le processus et à le rendre moins cher.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS