Toute l'actu en bref

Les trois premiers mois de l'année ont souri à Adidas, dont le bénéfice net a bondi de 30% sur un an (archives).

KEYSTONE/AP/MATTHIAS SCHRADER

(sda-ats)

Adidas a dévoilé jeudi un bilan financier en hausse pour le premier trimestre. Le bénéfice net du fabricant d'articles de sport allemand a bondi de 30% à 455 millions d'euros (490 millions de francs). Son chiffre d'affaires a progressé de 19% à 5,7 milliards d'euros.

Ces résultats, qui dépassent les prévisions des analystes, confortent le groupe dans l'objectif d'accroître nettement ses ventes et ses bénéfices en 2017. "Nos principales marques Adidas et Reebok -ainsi que tous nos marchés les plus importants- ont affiché des hausses de chiffres d'affaires à deux chiffres", a souligné Kasper Rorsted, patron d'Adidas, cité dans un communiqué.

L'équipementier sportif, grand concurrent de l'américain Nike, a vu ses ventes bondir de 30% en Amérique du Nord et en Chine, tandis qu'elles ont augmenté plus modestement en Europe occidentale (10%).

La situation est en revanche restée morose en Russie, avec des ventes en recul de 10% en raison d'une consommation en berne et de fermetures de magasins. "Nous avons connu une très forte demande de nos produits dans le monde et avons pu augmenter notre rentabilité en dépit d'évolutions de changes toujours négatives", a ajouté le patron.

La marge opérationnelle du groupe a ainsi grimpé à 11,1%, contre 10,3% à fin 2016. Après ce solide début d'année, Adidas a réaffirmé ses objectifs pour 2017 d'une progression entre 11 et 13% de son chiffre d'affaires hors effets de changes et d'un bénéfice net en hausse de 18 à 20%, à environ 1,2 milliard d'euros.

ATS

 Toute l'actu en bref