Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Hors effets de change, le chiffre d'affaires d'Adidas a augmenté de 10%, à 5,26 milliards d'euros (6,01 milliards de francs) (archives).

KEYSTONE/EPA/CHRISTIAN BRUNA

(sda-ats)

Adidas a vu son bénéfice net part du groupe décoller de 151% au 2e trimestre, à 396 millions d'euros. L'équipementier sportif allemand a tiré profit du Mondial de football, de la poursuite du recentrage sur l'Asie et les États-Unis ainsi que de la vente en ligne.

Hors effets de change, le chiffre d'affaires du groupe a augmenté de 10%, à 5,26 milliards d'euros (6,01 milliards de francs). Exprimée dans la monnaie de compte, la croissance s'est inscrite à 4,4%, grâce aux performances de la marque aux trois bandes, qui a bondi de 12%, tandis que les ventes de Reebok, sa filiale américaine de fitness, ont baissé de 3%.

La valeur dans les livres de la marque Reebok a dû être corrigée à la baisse dans le bilan du groupe à fin 2016 à la suite d'un audit comptable de routine réalisé en Allemagne par la chambre des experts-comptables. Cette correction pour un montant "de plusieurs centaines de millions d'euros" n'aura cependant aucun effet sur l'année 2018 et sur les perspectives de la marque, a expliqué Adidas.

Reebok a été acheté en 2005 pour 3,1 milliards d'euros environ. La marque américaine a traversé depuis plusieurs périodes de restructuration.

Bond en Chine

Le groupe a vu ses ventes en monnaie locale décoller un peu partout d'avril à juin, sauf en Europe de l'Ouest (-0,1%), contre un bond de 14% en Russie, de 15,6% en Amérique du Nord et de 18,8% en Asie-Pacifique. Cette dernière région a tiré profit d'un nouveau bond des ventes en Chine (+27%).

Ramenées en euros, les ventes en Russie ont reculé d'1,7%, illustrant l'impact négatif des effets de change sur les ventes réalisées dans les pays émergents. Le groupe a cependant pu compenser cela grâce à un meilleur "mix" sur les prix et les canaux de distribution, pour afficher une marge brute en hausse de 2 points sur un an, à 52,3%.

Les dépenses courantes ont elles augmenté de 9%, en raison de dépenses de marketing décuplées autour du Mondial de football. Le résultat opérationnel a néanmoins grimpé de 17% à 592 millions d'euros, dépassant les 546 millions d'euros du consensus d'analystes interrogé par Factset.

Pour 2018, Adidas a confirmé son objectif d'une croissance de "près de 10%" de son chiffre d'affaires et d'une marge opérationnelle entre 10,3 à 10,5%, contre 9,8% réalisés en 2017.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS