Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Présenté par le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, le projet de loi est désormais définitivement adopté par le Parlement (archives).

KEYSTONE/AP/FRANCOIS MORI

(sda-ats)

Le Parlement français a définitivement adopté mercredi le projet de loi controversé sur la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme. Poussé par le président Emmanuel Macron, le texte suscite des craintes d'atteintes aux libertés.

Après l'Assemblée il y a quelques jours, le Sénat, où la droite est majoritaire, a entériné à son tour par 244 voix contre 22 le texte mis au point par une commission mixte paritaire Assemblée-Sénat. Le projet de loi présenté par Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur, est désormais définitivement adopté par le Parlement.

Le texte vise à transposer dans le droit commun certaines mesures de l'état d'urgence en vigueur depuis les attentats de Paris du 13 novembre 2015 et qui doit prendre fin le 1er novembre. Il élargit notamment le périmètre des contrôles dans les zones frontalières, aux abords des aéroports, des ports et gares et autorise les préfets à fermer provisoirement des lieux de culte.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS