Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Adval Tech est resté dans les chiffres rouges l'an dernier, plombé par la force du franc. Le groupe industriel bernois a aggravé sa perte nette à 16,3 millions de francs, contre 10,9 millions au titre de l'exercice 2010.

Le groupe basé à Niederwangen a également accusé une perte EBIT de 5 millions de francs, contre un résultat positif de 1,6 million un an plus tôt, a-t-il indiqué mercredi. Les améliorations opérationnelles n'ont pas réussi à compenser l'impact négatif des taux de change. Le chiffre d'affaires net a lui fléchi de 12% à 264 millions.

Pas de dividende

En raison d'une performance jugée insatisfaisante, Adval Tech renonce une nouvelle fois au versement d'un dividende. La mise en oeuvre de la stratégie globale du groupe prend plus de temps que prévu dans le contexte économique actuel. Le conseil d'administration examine en conséquence différentes alternatives.

Adval Tech a depuis le début de l'année un nouveau directeur général ad interim, Stephan Mayer, qui a succédé à Jean-Claude Philipona. Le président du conseil d'administration Walter Grüebler ne sollicitera pas un nouveau mandat lors de la prochaine assemblée générale. L'organe renonce à proposer l'élection d'un nouveau membre.

La firme, spécialisée dans le poinçonnage et le formage des métaux ainsi que le moulage par injection de plastiques, livrera des informations détaillées lors d'une conférence de presse le 18 avril à Zurich. A fin 2011, Adval Tech comptait 2491 employés, soit 21 de plus qu'un an plus tôt.

ATS