Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Aevis Victoria ne rachètera pas LifeWatch (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

Aevis Victoria renonce à mettre la main sur LifeWatch. Le groupe fribourgeois de cliniques privées apporte les actions qu'il détient dans la société zougoise de télémédecine à l'entreprise américaine BioTelemetry, qui a joué le rôle de chevalier blanc.

Malgré l'apport de ses titres (2,21 millions d'unités environ), Aevis Victoria reste convaincue que LifeWatch "a besoin du soutien d'un actionnaire de référence et voit en BioTelemetry un actionnaire avec une forte présence dans le secteur de la santé". Le groupe fribourgeois soutient dès lors l'offre révisée de BioTelemetry, selon un communiqué publié mercredi.

Pas plus tard que mardi soir, BioTelemetry a annoncé en effet améliorer légèrement son offre publique d'achat (OPA) sur Lifewatch. L'entreprise américaine propose désormais 10 francs en espèces et 0,1617 de ses propres actions ou 8 francs en espèces et 0,235 de ses propres actions, sur la base d'un troisième complément de son prospectus d'offre.

Pour mémoire, LifeWatch est une société aux origines israéliennes mais domiciliée à Zoug, parce que cotée à la Bourse suisse. Elle a cherché l'aide de BioTelemetry, parce qu'elle estimait notamment que le montant proposé par Aevis Victoria via son OPA ne reflétait pas sa valorisation réelle.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS