Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - Le ministre du travail français Eric Woerth s'est dit soulagé par le rapport de l'Inspection générale des finances (IGF). Ce document conclut que le responsable n'est pas intervenu dans le dossier fiscal de Liliane Bettencourt.
Depuis un mois, l'apparition d'enregistrements clandestins de l'héritière de L'Oréal fait peser des soupçons de complaisance fiscale sur Eric Woerth, ministre du Budget jusqu'en mars 2010, mais aussi de trafic d'influence et de financement politique illégal.
"Je me sens déjà un peu mieux (...) C'est vrai que je suis énormément soulagé sur ce point-là, car enfin on me croit, quelqu'un dit la vérité", a dit Eric Woerth sur Europe 1. Il exclut toujours de quitter ses fonctions, y compris celle de trésorier de l'UMP.
Le rapport de l'Inspection générale des finances (IGF) affirme que le ministre du Travail n'est pas intervenu dans le dossier fiscal de Liliane Bettencourt. Il avance également que les informations transmises par le parquet de Nanterre au ministère du Budget alors dirigé par Eric Woerth n'étaient pas de nature à susciter le déclenchement d'une enquête sur la situation de la milliardaire.
Ce rapport, diffusé dimanche, était très attendu par le président Nicolas Sarkozy et la majorité pour tenter de desserrer l'étau autour du ministre du Travail.
Eric Woerth rejette les critiques de la gauche sur l'indépendance de l'IGF, un corps administratif lié au ministère de l'Economie et donc dépendant du gouvernement. "C'est scandaleux de dire cela (...) L'Inspection générale des finances est un organisme extrêmement important dans l'Etat qui ne va pas chercher ses ordres vers ceux dont elle dépend administrativement", a-t-il dit.
La plupart des Français ne lui font pas confiance quand il nie les accusations portées contre lui, selon un sondage publié lundi. Selon ce sondage pour nouvelobs.com, 57% des sondés ne font pas confiance au ministre du Travail, dont 34% "pas du tout", et 28% lui font confiance, dont 7% "tout à fait".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS