Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dans le scandale Libor, UBS devra verser près de 1,4 milliard de francs en amendes et restitution de bénéfices aux autorités américaines, britanniques et suisses pour mettre un terme aux enquêtes. La banque s'attend à plonger dans le rouge au 4e trimestre en raison des provisions liées à ces règlements.

UBS paiera 1,2 milliard de dollars (1,1 milliard de francs) aux autorités américaines et de 160 millions de livres (près de 238 millions de francs) à l'instance britannique de surveillance des marchés (FSA), a annoncé mercredi l'établissement aux trois clés. Au Royaume-Uni, UBS écope ainsi de la plus forte sanction jamais prononcée par la FSA.

En Suisse, l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA), faute de pouvoir prononcer des amendes, a confisqué 59 millions de francs. La somme, destinée à restituer les profits indûment réalisés, ira aux caisses de la Confédération, a communiqué la FINMA.

Trader à Tokyo

Les enquêtes de la FINMA et de ses homologues étrangers établissent qu'entre 2006 et 2010, des collaborateurs d'UBS ont manipulé des taux de référence, en vue de profiter des positions de négoce. Un nombre important de requêtes émanaient d'un seul trader, officiant à Tokyo entre 2006 et 2009.

Certains ont agi en connivence avec les employés d'autres banques ou des courtiers. En outre, en 2007 et 2008, soit en pleine crise financière, des cadres d'UBS ont donné à plusieurs reprises des instructions faussées aux soumissionnaires des taux d'intérêt, dans le but d'améliorer la perception de la solvabilité d'UBS.

Grosse perte

Conséquence de cette affaire, le numéro un bancaire helvétique a annoncé mercredi s'attendre à une perte nette de 2 à 2,5 milliards de francs au quatrième trimestre 2012.

Le patron d'UBS, Sergio Ermotti dit profondément regretter le comportement inacceptable et contraire à l'éthique de certains collaborateurs. Il a précisé que suite aux mesures disciplinaires internes, quelque 30 à 40 collaborateurs ont été licenciés ou devront quitter la banque.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS