Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Nouveau rebondissement dans le litige UEFA - FC Sion: l'instance se déclare incompétente concernant la réintégration du club valaisan en Europa League. Retour devant le TAS pour tout le monde !
Le comité exécutif de l'UEFA a déclaré "qu'il ne disposait pas de la compétence statutaire pour réintégrer le FC Sion" et attend "la décision du Tribunal arbitral du sport sur le fond de l'affaire".
Le Tribunal du canton de Vaud avait ordonné la semaine dernière à l'UEFA de réintégrer le FC Sion dans l'Europa League, compétition dont il avait été exclu pour non-éligibilité de joueurs.
Le Comité exécutif de l'UEFA, réuni sans le président Michel Platini ni le secrétaire général Gianni Infantino, a déclaré "à l'unanimité qu'il ne disposait pas de la compétence statutaire pour réintégrer Sion".
Cette "prérogative revient exclusivement aux instances disciplinaires de l'UEFA, qui agissent de manière indépendante". Or, ces dernières "se sont déjà prononcées à deux reprises sur cette affaire", souligne l'instance européenne du football dans un communiqué. L'UEFA a donc décidé "d'attendre la décision du TAS sur le fond".
Dans "une volonté commune de résoudre cette affaire dans l'intérêt de l'ensemble de la compétition", l'UEFA "a déposé devant le TAS, le 26 septembre, une demande de procédure d'arbitrage accélérée sur le fond". L'UEFA "espère sincèrement que Sion mettra désormais lui aussi tout en oeuvre pour obtenir une décision rapide du TAS".
Si "le TAS décidait, sur le fond, de réintégrer Sion", l'UEFA "appliquerait bien entendu cette décision immédiatement, comme le permettent ses statuts".
Le Celtic Glasgow avait pris la place de Sion dans le groupe I de l'Europa League sur décision de l'instance de discipline de l'UEFA, à la suite d'une réclamation du club écossais sur la non-éligibilité de certains joueurs de la formation suisse qui l'avait éliminé au tour précédent.

ATS