Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Banque nationale suisse (BNS) apporte son soutien à Philipp Hildebrand. Dans un communiqué publié mercredi, l'institution d'émission affirme que les dernières informations des médias sur les transactions de la famille Hildebrand sont partiellement incorrectes.

Elles ne contiennent aucun élément dont les organes de contrôle n'auraient pas eu connaissance, ajoute la BNS. Le président Philipp Hildebrand informera les médias jeudi après-midi. Mercredi déjà, la BNS a rendu public son règlement interne sur les transactions pour compte propre par les membres du directoire élargi.

Selon la "Weltwoche", plusieurs transactions de devises auraient été réalisées depuis un compte appartenant à Philipp Hildebrand, et non à sa femme.

Entre mars et octobre 2011, le président de la BNS aurait réglé plusieurs achats et ventes de dollars et euros à travers la bourse de devises Foreign Exchang (Forex), d'après un article du journal zurichois "Weltwoche" à paraître jeudi et dont l'ats a reçu une version. L'article publie l'extrait d'un relevé de compte de la Banque Sarasin au nom de Philipp Hildebrand.

1,1 million de francs

L'hebdomadaire zurichois affirme également que "rien qu'en mars 2011, il a acquis des dollars américains pour l'équivalent de 1,1 million de francs." D'après la "Weltwoche", Philipp Hildebrand aurait passé à chaque fois personnellement la commande pour les achats et les reventes de devises.

André Simonazzi, vice-chancelier de la Confédération, a indiqué à l'ats que l'ensemble des transactions de Philipp Hildebrand avaient été vérifiées par le Contrôle fédéral des finances. Par rapport à cela, le Conseil fédéral maintient sa confiance au chef de la BNS.

Un employé de la Banque Sarasin a également déposé plainte contre le président de la BNS pour violation de la loi sur les bourses. On ignore si c'est le même qui a transmis les relevés de comptes à un avocat proche de l'UDC. Ce dernier s'est dénoncé à la police cantonale zurichoise le 1er janvier.

ATS