Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Affaire HSBC: la France a identifié 8000 ressortissants français

Nice - Le décryptage de fichiers soustraits à la filiale genevoise de la banque britannique HSBC par un de ses anciens salariés a permis d'identifier 127'000 comptes appartenant à 79'000 personnes. Parmi elles figurent 8000 Français et 7000 Italiens, selon le parquet de Nice.
La justice française avait saisi le 20 janvier 2009 au domicile français de ce salarié, Hervé Falciani, des fichiers informatiques cryptés contenant une liste de comptes détenus par des clients de HSBC.
La perquisition avait été effectuée dans le cadre d'une demande des autorités judiciaires suisses, qui soupçonnaient Hervé Falciani de détournement frauduleux de données confidentielles.
Mais avant de les transmettre aux Suisses, les enquêteurs français ont analysé le contenu de ces saisies, qui se sont révélées d'un grand intérêt pour la justice et le fisc français. Le parquet de Nice a ouvert une enquête pour blanchiment et l'administration fiscale a utilisé les données pour identifier de présumés fraudeurs.
Selon le procureur français Eric de Montgolfier, la justice italienne a adressé au parquet de Nice une demande d'entraide judiciaire afin d'obtenir copie des données soustraites par Hervé Falciani à la filiale genevoise de HSBC, mais il appartiendra à la ministre de la justice française, Michèle Alliot-Marie, de décider de la suite à donner à cette requête.
L'affaire avait failli, à la fin 2009, provoquer une crise diplomatique entre la France et la Suisse, Paris décidant finalement de se plier aux demandes de Berne et de restituer les fichiers volés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.