Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tripoli - L'homme d'affaires suisse Max Göldi, retenu en Libye depuis près de deux ans, a quitté Tripoli à destination de la Suisse, par un vol régulier avec escale. Son départ a été rendu possible par la signature d'un accord devant normaliser les relations entre Berne et Tripoli.
Interrogé peu avant de s'envoler, Max Göldi s'est déclaré "heureux de partir" de Libye. Il a affirmé qu'il ne retournerait "plus jamais" au pays de Mouammar Kadhafi. La première chose qu'il souhaite faire à son retour en Suisse sera d'"aller à la maison", a-t-il dit. "Je suis ici depuis 23 mois", a-t-il rappelé.
Le plan d'action signé dimanche par la cheffe de la diplomatie suisse Micheline Calmy-Rey et son homologue libyen Moussa Koussa, ainsi que par l'Espagne et l'Allemagne en tant que garants, stipule notamment la constitution d'un "tribunal d'arbitrage" à Berlin pour enquêter sur les circonstances de l'arrestation d'Hannibal Kadhafi en juillet 2008 à Genève. Le fils du dirigeant libyen et sa femme étaient accusés de maltraitance par leurs deux domestiques.
Selon ce plan, la Suisse exprime ses "excuses" après la "publication illégale" des photographies d'identité judiciaire d'Hannibal Kadhafi au moment de son arrestation. Ces clichés avaient été diffusés le 4 septembre 2009 dans la "Tribune de Genève". Berne s'engage à poursuivre en justice les responsables de cette fuite.
M. Koussa a affirmé que Hannibal Kadhafi a été indemnisé à hauteur de 1,5 million d'euros par le canton de Genève pour la publication des photographies. Les autorités genevoises n'ont fait aucun commentaire.
Max Göldi a été libéré jeudi après avoir purgé une peine de prison de quatre mois pour "séjour illégal". Employé d'ABB, il avait été arrêté le 19 juillet 2008 avec un autre Suisse, Rachid Hamdani, à la suite de l'arrestation du fils du dirigeant libyen, quelques jours auparavant à Genève. M. Hamdani a pu quitter la Libye le 23 février, alors que M. Göldi était condamné par la justice libyenne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS