Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Affaire Kadhafi: Micheline Calmy-Rey attendue à Tripoli

Berne - La ministre suisse des affaires étrangères Micheline Calmy-Rey et son homologue espagnol Miguel Angel Moratinos sont attendus samedi soir à l'aéroport de Tripoli, ont indiqué les autorités libyennes. D'après son avocat, Max Göldi pourrait quitter la Libye dimanche.
"Le procureur général nous a remis le passeport de Max Göldi. Nous avons achevé toutes les procédures pour qu'il puisse obtenir son visa de sortie dimanche", a déclaré l'avocat de Max Göldi, Salah Zahaf. Le Suisse avait été libéré jeudi après avoir purgé quatre mois de prison pour "séjour illégal".
Max Göldi se trouve depuis dans un hôtel de Tripoli proche du ministère libyen des affaires étrangères, établissement qu'il n'a pas quitté depuis sa libération. Apparemment en bonne santé, portant barbe et cheveux longs, l'entrepreneur suisse n'a pas souhaité faire de déclarations.
Employé d'ABB, Max Göldi avait été arrêté le 19 juillet 2008 avec un autre Suisse, Rachid Hamdani, à la suite de l'arrestation d'Hannibal Kadhafi deux jours auparavant à Genève, sur une plainte de deux domestiques l'accusant de mauvais traitement
Après 53 jours de prison, les deux hommes avaient été libérés mais interdits de quitter le territoire libyen. Ils s'étaient alors réfugiés à l'ambassade de Suisse à Tripoli.
Rachid Hamdani, également citoyen tunisien, a pu quitter la Libye le 23 février dernier. Max Göldi a quitté le même jour l'ambassade pour se rendre aux autorités libyennes et purger sa peine de prison.
Cette affaire a plombé les relations entre la Suisse et la Libye. L'Union européenne (UE), et notamment l'Espagne qui assure actuellement la présidence des Vingt-Sept, a joué les médiateurs entre Berne et Tripoli.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.