Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Affaire Madoff: le liquidateur réclame 2 milliards de dollars à UBS

New York - Le liquidateur de l'affaire Madoff, qui cherche à récupérer les fonds perdus par les victimes de cette gigantesque escroquerie, a annoncé mercredi qu'il réclamait 2 milliards de dollars (1,9 milliard de francs) à l'UBS. Il s'en prend également à plusieurs fonds rabatteurs.
Dans une plainte déposée auprès d'un tribunal des poursuites de Manhattan, à New York, le liquidateur Irving Picard fait valoir que Bernard "Madoff n'a pas agi seul pour commettre la plus grande fraude financière de l'histoire". Il souligne que la banque et Access International Advisors ont étendu le système mis en place par le financier à des investisseurs européens.
Selon la plainte, qui s'étale sur 101 pages, UBS a aidé à créer des fonds rabatteurs (feeder funds), dont Luxalpha SICAV et Groupement Financier, qui ont retiré 796 millions de dollars dans les 90 jours précédant la découverte de la fraude. Ces derniers ont au total retiré 1,12 milliard durant les six années précédant le scandale.
Sont notamment nommés parmi les accusés la veuve du financier français Thierry de La Villehuchet, qui s'était suicidé il y a près de deux ans à la suite de l'arrestation de M. Madoff. Les associés de M. de La Villehuchet dans le fonds AIA sont également pointés du doigt.
Au moins 80 millions pour UBS
"Les accusés UBS et les fonds rabatteurs sont passibles d'au moins deux milliards de dollars pour le rôle qu'ils ont joué pour masquer et faire durer la fraude Ponzi, le montant exact devant être déterminé lors d'un procès", ajoute M. Picard. Et d'assurer que l'UBS aurait touché au moins 80 millions de dollars dans ce cadre.
"Il n'y a pas eu de contrôles et de vérifications dans BLMIS (Bernard L. Madoff Investment Securities) et l'UBS le savait parce qu'elle avait mis en place et entretenu le système", selon les documents remis au tribunal.
Allégations "sans fondement"
Dans un communiqué, l'UBS a affirmé que ces allégations de fraude étaient "sans fondement" et qu'elle prendrait "toutes les mesures appropriées" pour le démontrer. UBS a précisé n'avoir pas encore reçu copie de la plainte.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.