Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

New York - Dans sa première interview depuis l'arrestation de Roman Polanski à Zurich, la victime de l'abus sexuel s'est montrée soulagée que le cinéaste n'ait pas été extradé vers les Etats-Unis. Selon elle, la Suisse a pris la bonne décision.
"Lorsque j'ai appris que Roman Polanski avait été arrêté en Suisse, ça a été un choc pour moi", a déclaré Samantha Geimer, aujourd'hui âgée de 47 ans, à l'animateur de CNN Larry King. Le réalisateur franco-polonais est accusé d'avoir abusé de Mme Geimer il y a plus de trente ans.
"Je ne veux pas qu'il doive subir une procédure judiciaire aux Etats-Unis. Il a payé son amende", a ajouté Samantha Geimer. A 13 ans, alors qu'elle posait comme modèle pour lui, le cinéaste avait abusé sexuellement de la jeune femme après lui avoir fait consommer de l'alcool et des drogues. Roman Polanski avait avoué son acte et passé 42 jours en prison.
Il avait cependant fui en France avant l'audience de détermination de sa peine. Mme Geimer dit avoir dû se battre avec un juge corrompu et un cirque médiatique indicible. "Les médias et le système juridique m'ont causé bien plus de tort que Polanski", a-t-elle encore précisé plus tard en présence de son avocat.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS