Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Los Angeles - Les procureurs ont demandé à une cour d'appel californienne d'empêcher la victime de Roman Polanski de mettre un terme à la procédure judiciaire en cours contre le cinéaste. Aujourd'hui mère de trois enfants, Samantha Geimer a publiquement pardonné à Polanski en 1997.
Adolescente de treize ans quant elle avait eu des relations sexuelles avec le cinéaste, Samantha Geimer "n'a pas autorité pour dicter l'issue de la procédure", ont estimé les procureurs à Los Angeles. Mme Geimer cherche de longue date à obtenir le classement de l'affaire, estimant qu'elle est devenue la victime d'une bataille judiciaire visant à traduire le réalisateur devant les tribunaux américains.
"Samantha Geimer a tout d'abord été la victime de Polanski. Quel que soit le mal qui lui a été fait il y a 33 ans par Polanski, c'est désormais du passé. Samantha Geimer est aujourd'hui la victime du système judiciaire qui maintient les poursuites(...)", a déclaré son avocat.
Roman Polanski a plaidé coupable d'avoir eu une relation sexuelle avec une mineure de treize ans en 1977, mais il a fui les Etats-Unis à la veille de son jugement, en 1978.
Le cinéaste est assigné à résidence depuis plusieurs mois dans son chalet de Gstaad (BE). Agé de 76 ans, il a été arrêté en septembre dernier à son arrivée en Suisse, à la demande des Etats-Unis qui réclament son extradition.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS