Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - Frédéric Mitterrand s'est déclaré "inquiet pour la santé" du cinéaste Roman Polanski, recherché par la justice américaine. Mais en tant que membre du gouvernement, "une attitude réservée" est nécessaire, a ajouté le ministre français de la culture.
Interrogé sur la pétition de cinéastes présents au Festival de Cannes en faveur de Polanski, Frédéric Mitterrand a répondu: "Je ne l'ai pas signée, je suis ministre". "Toute intervention du ministre dans cette situation contribue à compliquer les choses, à les rendre plus difficiles", a-t-il déclaré.
Le ministre français de la culture avait exprimé un soutien appuyé au réalisateur après son interpellation en septembre à Zurich.
Assigné à résidence à Gstaad (BE), le réalisateur franco-polonais, aujourd'hui âgé de 76 ans, combat la demande d'extradition des Etats-Unis qui veulent le juger pour ses relations sexuelles en 1977 avec une fille de 13 ans à qui il avait fait boire du champagne et consommer des stupéfiants.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS