Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sion - Le Tribunal fédéral (TF) refuse une interruption de peine à Bernard Rappaz. Il a rejeté son recours contre la décision de la conseillère d'Etat valaisanne Esther Waeber-Kalbermatten et du Tribunal cantonal valaisan, a déclaré mardi à l'ATS son avocat Aba Neeman.
Le TF ne veut pas interrompre la peine en raison de la grève de la faim du chanvrier. Le TF précise qu'aucun recours n'a été formulé par les médecins des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) contre l'ordre d'alimentation forcée, précise M. Neeman.
Dans un communiqué diffusé mardi par l'Etat du Valais, la conseillère d'Etat valaisanne exhorte le chanvrier à cesser son jeûne.
"Le risque d'atteinte grave à la santé du recourant pourrait être écarté, le moment venu, par l'exécution de l'ordre d'alimentation forcée, mesure compatible avec la poursuite de la peine", soutient une nouvelle fois le TF.
Dans son arrêt, daté du 16 novembre, le TF reste inflexible en prévision de ce prochain recours. Il affirme qu'"il ne ressort pas des éléments du dossier que le médecin requis de le soigner, au besoin en l'alimentant de force, ne se conformera pas à la décision qui lui a été signifiée en ce sens".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS