Berne - Le conseiller national Jean-Charles Rielle (PS/GE) a adressé samedi soir à Bernard Rappaz une lettre ouverte lui demandant de renoncer à sa grève de la faim. Il l'exhorte "à faire un choix responsable" envers sa fille de 12 ans et à "choisir la vie sur la mort".
Le socialiste genevois enjoint le chanvrier à accorder à la société "le temps nécessaire (...) à la réflexion voire à dégager un consensus".
M. Rielle, également médecin, s'est entretenu avec le Valaisan trois fois cet automne. Ne pouvant le rencontrer ce week-end, il a décidé de s'adresser à lui dans une lettre ouverte.
Bernard Rappaz poursuit son jeûne depuis 107 jours mais consent depuis une semaine à prendre des vitamines, du sucre et du sel. Son avocat a épuisé toutes les démarches légales en Suisse mais s'apprête à recourir d'ici mardi auprès de la Cour européenne des droits de l'homme à Strasbourg.
Bernard Rappaz est hospitalisé à Genève. Il purge une peine de cinq ans et huit mois de prison pour violation grave de la loi sur les stupéfiants et d'autres délits.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.