Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Affaire russe: le numéro deux de la justice américaine auditionné

Rod Rosenstein est chargé de superviser l'enquête sur les soupçons d'ingérence russe dans la présidentielle américaine de 2016 (archives).

KEYSTONE/AP/SUSAN WALSH

(sda-ats)

Des parlementaires américains républicains vont auditionner la semaine prochaine le numéro deux du département américain de la justice sur les soupçons d'ingérence russe dans l'élection présidentielle américaine de 2016. L'Attorney General adjoint supervise l'enquête.

Bob Goodlatte, à la tête de la commission judiciaire de la chambre des représentants, et Trey Gowdy, qui préside la commission de la chambre des représentants chargée du suivi de l'action gouvernementale, ont déclaré jeudi qu'ils interrogeraient Rod Rosenstein lors d'une audition à huis clos le 24 octobre.

Les deux parlementaires républicains accusent le département de la justice d'avoir dissimulé des documents relatifs à l'"enquête russe", menée par le procureur spécial Robert Mueller et supervisée par Rod Rosenstein.

25e amendement

Ils souhaitent par ailleurs questionner le ministre adjoint de la justice sur les informations du New York Times selon lesquelles M. Rosenstein a proposé d'enregistrer à son insu le président américain Donald Trump et d'invoquer le 25e amendement permettant de relever M. Trump de ses fonctions.

Robert Mueller et son équipe enquêtent sur l'ingérence de la Russie dans l'élection présidentielle de 2016 et une possible collusion entre l'équipe de campagne Trump et des responsables russes.

Les républicains ont reproché au FBI de n'avoir pas respecté les procédures légales en plaçant ou en recrutant un informateur dans la campagne Trump de 2016 et en procédant à la surveillance d'un ancien conseiller de campagne du candidat républicain.

Le communiqué publié par MM. Goodlatte et Gowdy précise d'une retranscription de l'audition sera rendue publique une fois que les agences du renseignement l'auront examinée.

Donald Trump, qui qualifie l'enquête de "chasse aux sorcières", a nié toute collusion avec des responsables russes. Moscou a nié toute ingérence dans l'élection américaine.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.