Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La constitution d'un grand jury va permettre à Robert Mueller d'obtenir des documents ainsi que des auditions sous serment.

KEYSTONE/AP/J. SCOTT APPLEWHITE

(sda-ats)

Le procureur spécial Robert Mueller a constitué un grand jury dans le cadre de son enquête sur l'ingérence russe dans l'élection présidentielle étasunienne, a révélé le Wall Street Journal. Un signe que l'investigation pourrait déboucher sur des poursuites pénales.

L'enquête du procureur Mueller, nommé pour assurer l'indépendance totale des investigations qui portent également sur une possible collusion entre l'équipe de campagne de Donald Trump et Moscou, "entre dans une nouvelle phase", souligne jeudi le WSJ, qui s'appuie sur deux sources anonymes.

Le grand jury, formé dans les "récentes semaines", a-t-on appris de même source, est une sorte de chambre d'instruction composée de citoyens qui délibèrent dans le secret du huis clos pour déterminer si les éléments présentés par le procureur peuvent donner lieu à une inculpation.

L'annonce de la constitution de ce "grand jury" a fait baisser Wall Street et le dollar.

Documents et auditions

De fait, la constitution de ce grand jury va permettre à Robert Mueller, un ancien directeur du FBI, d'obtenir des documents ainsi que des auditions sous serment.

Reuters a appris, après la publication de l'article du Wall Street Journal et sur la foi de sources au fait du dossier, que des assignations à comparaître avaient été émises par le "grand jury" à propos de la rencontre en juin 2016 entre le fils de Donald Trump, une avocate russe et d'autres personnes de l'entourage du chef de la Maison blanche.

Donald Trump a catégoriquement nié toute collusion avec la Russie dans le cadre de la campagne présidentielle de 2016. Il a qualifié l'affaire, qui empoisonne sa présidence, de "chasse aux sorcières".

ATS