Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Ministère public vaudois va faire appel dans l'affaire Laurent Ségalat. Questionné par l'ats, le procureur général Eric Cottier a indiqué lundi qu'il n'était "pas d'accord" avec l'acquittement le 1er juin du généticien français accusé du meurtre de sa belle-mère.

Le procureur général du canton de Vaud déposera son recours jeudi, dernier jour du délai accordé aux parties pour se prononcer. Il n'a pas argumenté sa décision. Eric Cottier avait requis 16 ans de prison contre Laurent Ségalat.

Surpris du verdict

A l'issue du procès, le procureur s'était dit "un peu surpris" par le verdict du Tribunal criminel de La Côte. Durant son réquisitoire, Eric Cottier avait affirmé que Laurent Ségalat était bien l'auteur d'un meurtre commis "de sang froid", tout en reconnaissant que le mobile et le déroulement exact du crime restaient inconnus.

Il n'y pas de doute "raisonnable" dans cette affaire, avait souligné le procureur. A ses yeux, le généticien menait "une double vie" en 2009, avec des discours "à géométrie variable". La victime, la belle-mère de l'accusé, a été retrouvée morte en fin de journée le 9 janvier 2010 à Vaux-sur-Morges (VD). Laurent Ségalat a toujours clamé son innocence.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS