Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - Condamnée à huit ans et demi de réclusion en juin 2009 par la Cour d'assises pour le meurtre de son amant Edouard Stern, Cécile B. quittera Genève dans le courant du mois de novembre, a-t-elle indiqué ce lundi via ses avocats. Elle a purgé les deux tiers de sa peine.
"Par respect pour la mémoire d'Edouard Stern et de sa famille, elle a pris la ferme décision de ne faire aucune déclaration ni sur l'affaire, ni sur sa détention, ni sur ses projets", précise le communiqué établi par ses soins. Conséquence, Cécile B. demande aux journalistes et aux médias de "s'abstenir de chercher à l'atteindre ou à l'interviewer."
Cécile B. était au bénéfice d'un régime de semi-liberté depuis le printemps, a précisé lundi à l'ATS Alec Reymond, son défenseur avec Pascal Maurer. Faute d'avoir trouvé un emploi à l'extérieur, elle a travaillé dans la maison d'arrêt pour femmes de Riant-Parc, à Genève, où elle était détenue. Elle a aussi pu prendre des congés le week-end.
Conformément aux dispositions légales, Cécile B. a obtenu sa libération conditionnelle pour bonne conduite, a ajouté Me Reymond. Elle aura ainsi passé près de cinq ans en prison pour avoir tué son amant, le banquier Edouard Stern, de quatre balles le 28 février 2005 à Genève, alors que le couple s'adonnait à des jeux sadomasochistes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS