Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Après un débat de trois heures, le Conseil des Etats a de nouveau rejeté la création d'une commission d'enquête parlementaire (CEP) sur l'affaire UBS et la crise financière. La CEP est définitivement enterrée, malgré l'approbation du National la semaine dernière.
Par 28 voix contre 15, la majorité des sénateurs a jugé suffisant le rapport des commissions de gestion sur l'action du Conseil fédéral et de l'administration fédérale qui a conduit à la remise de données de clients de l'UBS aux Etats-Unis et à l'accord conclu avec Washington. Une CEP n'amènerait rien de plus, selon eux.
Ce rapport appelle un chat un chat et pose les faits sur la table, a résumé en substance Peter Briner (PLR/SH). C'est donner de faux espoirs à la population que de laisser croire qu'une CEP pourrait répondre aux questions qui restent ouvertes car elle n'aura pas plus de pouvoir que les commissions de gestion pour enquêter sur l'UBS, a ajouté Alex Kuprecht (UDC/SZ).
Pour la majorité, issue principalement des rangs PLR et PDC et soutenue par quelques UDC, il s'agit maintenant de "passer à l'action" en mettant en oeuvre les recommandations des commissions de gestion. Celles-ci concernent le Conseil fédéral et l'UBS, dont les dysfonctionnements ont une nouvelle fois été mis en évidence au cours du débat.
Alors que la droite a appelé l'UBS à prendre ses responsabilités, la gauche, soutenue par quelques élus du centre-droit, a mis en doute la volonté de la banque de faire toute la lumière sur le passé et de changer. "Il est naïf de croire que c'est un groupe d'experts qui répondra aux questions encore ouvertes", a critiqué Simonetta Sommaruga (PS/BE).
Au Conseil national, la gauche, l'UDC et un tiers du PDC avaient approuvé mercredi dernier par 123 voix contre 57 la création d'une CEP. Mais sans l'aval de la seconde chambre, l'initiative parlementaire est désormais enterrée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS