Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Le Conseil fédéral n'a pas failli à sa tâche dans l'affaire UBS, estime Doris Leuthard. La présidente de la Confédération rejette également la critique des commissions de gestion selon laquelle un climat de défiance règne au gouvernement.
Le Conseil fédéral fait des efforts depuis des années pour dépasser une approche strictement départementale des affaires. Selon la ministre de l'économie, le gouvernement regrette que les commissions de gestion n'aient pas tenu compte des corrections déjà apportées. Il n'en prend pas moins très au sérieux les critiques et en débattra dès la semaine qui vient.
Il reconnaît que des améliorations doivent être introduites aussi bien dans son organisation que dans la surveillance des marchés financiers. Il va étudier ces questions avec la plus grande attention.
Du côté des partis, le PS, l'UDC et les Verts, déjà favorables à une commission d'enquête parlementaire avant la publication du rapport, sont plus convaincus que jamais de son utilité.
Pour le PLR au contraire, la création d'une CEP est inutile car "tous les éléments sont sur la table", estime la cheffe du groupe Gabi Huber. Du côté du PDC, on se tâte encore. Le groupe examinera la question mardi.
Si le rapport n'épargne pas le grand argentier Hans-Rudolf Merz, aucun parti ne réclame sa tête. "Même les socialistes n'ont pas demandé sa démission. Cela veut dire que c'est vraiment difficile de la lui demander", a lancé le président du PLR Fulvio Pelli. Il n'empêche que, pour le PS, le conseiller fédéral a été "clairement dépassé", tandis que l'UDC parle de "défaillance".
A l'origine de l'affaire, l'UBS est prête à coopérer pleinement si la FINMA devait entreprendre d'autres investigations. La grande banque mettrait à disposition toutes les informations requises le cas échéant, comme elle estime l'avoir fait jusqu'à présent.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS