Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - La perspective d'une commission d'enquête parlementaire (CEP) dans l'affaire UBS s'éloigne un peu plus. Dernier parti à se prononcer sur ce dossier, le PDC juge, comme le PLR, l'exercice inutile.
Après avoir laissé planer le doute lundi, le groupe parlementaire démocrate-chrétien a confirmé mardi soir son opposition à la mise sur pied d'une CEP. La décision a été soutenue par deux tiers des présents. Pour le groupe, le rapport des commissions de gestion éclaire suffisamment les lacunes et les faiblesses des différentes autorités, a indiqué le PDC.
Le groupe ne veut pas attendre encore une année pour se voir répéter les mêmes analyses. Il veut aller de l'avant et corriger les défaillances relevées, en particulier celles du Conseil fédéral. Les démocrates-chrétiens demandent aussi à l'UBS d'assumer ses responsabilités.
Le PS, l'UDC et les Verts se sont pour leur part déjà prononcés en faveur d'une commission d'enquête destinée à analyser la gestion de l'affaire UBS.
Le bureau du Conseil des Etats, où le PDC et le PLR ont la majorité, doit rendre son verdict dans la soirée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS