Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Encore un nouvel épisode dans l'interminable feuilleton juridico-sportif autour de Neuchâtel Xamax. Cette fois, c'est Bulat Chagaev qui fait part de sa colère.
La saga Neuchâtel Xamax ne connaît décidément jamais de répit. Dernier développement en date, un communiqué publié par l'avocat neuchâtelois Daniel Brodt qui fait part de la colère de Bulat Chagaev après la rencontre de la veille entre la Swiss Football League et Walter Gagg.
Selon l'avocat, qui représente le propriétaire tchétchène du club en compagnie de Me Jacques Barillon, ce rendez-vous a fait l'objet d'une dénonciation auprès de l'Association suisse de football (ASF), avec copie tant à la FIFA qu'à l'UEFA. Bulat Chagaev s'insurge que MM. Gagg et consorts aient vu des représentants de la SFL, alors même que cette dernière refuse de recevoir Neuchâtel Xamax SA et ses mandataires.
Le controversé patron du club neuchâtelois demande dès lors la récusation de la SFL pour toutes les procédures concernant Neuchâtel Xamax. Il motive sa demande par la crainte d'une "partialité insoutenable" de la part de la SFL dans ce dossier. Walter Gagg, avec d'autres personnes de la région neuchâteloise, s'est dit prêt à reprendre Xamax en cas de départ du propriétaire actuel.
D'autre part, Bulat Chagaev attaque sur un autre front: selon le communiqué, il a décidé de dénoncer au Ministère public de Genève les conditions de l'acquisition du 51% du capital-actions de Neuchâtel Xamax SA. Aucune précision supplémentaire n'a été donnée sur ce point.
Ensuite, selon le site internet du Matin, l'Office des poursuites de Neuchâtel aurait été saisi par un ancien entraîneur de la formation du club rouge et noir. Des voitures du club auraient été séquestrées dans le courant de l'après-midi.

ATS