Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le PDC du Valais romand va porter plainte pour dommage à la propriété. Des tracts assimilant le parti à la franc-maçonnerie sont en effet collés sur des affiches électorales du PDC et du PLR. Ce dernier ne réagira pas.

Le PDC du Valais romand a hésité et a finalement tranché pour le dépôt de plainte. "Les affiches coûtent cher et nous étions obligés de réagir", a indiqué à l'ats Serge Métrailler, président du PDCVr, confirmant une information diffusée jeudi sur les ondes de Rhône FM.

Les visuels officiels du parti sont définitivement abîmés lorsque l'on décolle les affichettes. Pour l'heure, le parti portera plainte pour dommage à la propriété, mais pourrait l'étendre ensuite aux propos de l'auteur.

Ce dernier incite les citoyens à ne pas voter "pour ces partis dégénérés et leurs membres", qui "ont fait le serment maçonnique de vous mentir". L'auteur en veut pour preuve la récente décision du Grand Conseil valaisan de ne pas obliger les députés francs-maçons à s'annoncer.

Des affiches du parti libéral-radical valaisan font également les frais de l'attaque. Le PLR renonce toutefois à déposer plainte: l'auteur de ces actes "veut faire sa publicité et se posera ensuite en victime", estime Bernard Rey, président ad intérim du PLR Valais.

L'auteur des tracts est connu des deux partis mais n'est, semble-t-il, affilié à aucun groupe politique. Il est à l'origine d'un site internet qui veut "dénoncer l'implication de Gouvernements, de politiciens de tous bords, de banques et de l'économie en général qui se sont unis en Organisation du crime économique".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS