Le Salon du livre de Genève a attiré pendant cinq jours 94'000 personnes, un millier en moins que lors des précédentes années. La Tunisie et Paulo Coelho étaient à l'honneur de cette 30e édition qui s'est refermée dimanche.

Le Salon a dû faire face à l'absence du congé du 1er mai. Dimanche, les visiteurs qui souhaitaient rencontrer l'écrivain brésilien, auteur le plus vendu au monde, ont dû arriver avec une heure d'avance pour trouver une place, ont indiqué les organisateurs. Paulo Coelho leur a réservé sa seule rencontre de l'année avec ses fans. Et l'exposition qui lui était consacrée a également pu compter sur des pics de fréquentation.

La Tunisie, hôte d'honneur, a donné lieu à plusieurs discussions, dont une sur la Constitution de ce pays. Quelque 2200 animations ont été proposées par 1259 intervenants. Parmi ces invités, Marie Laberge, Christiane Taubira, Yasmina Khadra, Quentin Mouron, Bruno Pellegrino ou encore Fawzia Zouari.

Pour la première fois, deux auteurs suisses ont reçu le Prix littéraire du Salon. Il a récompensé Douna Loup pour "L'Oragé" et Florian Eglin pour "Solal Aronowicz Holocauste".

Nouveauté, l'espace pour les jeunes adultes a attiré un vaste public. Le Québec sera l'hôte d'honneur de la 31e édition qui aura lieu du 26 au 30 avril 2017.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.