Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Au moins 33 personnes, en majorité des civils, ont perdu la vie dimanche dans un attentat en Afghanistan. Il s'agit du premier attentat d'envergure dans le pays depuis la prise de contact officielle de la semaine dernière entre les talibans et Kaboul.

Un kamikaze au volant d'une voiture piégée a fait exploser sa charge à proximité d'"un barrage des forces de sécurité afghanes près de l'entrée" de Camp Chapman, une base de l'Otan, dans la province afghane de Khost, frontalière du Pakistan.

L'attentat est survenu en début de soirée, juste avant l'iftar, le repas marquant la rupture quotidienne du jeûne pendant le mois du ramadan, ont précisé les autorités.

Le gouverneur de la province et la police locale ont annoncé la mort de 27 civils, incluant des femmes et des enfants, et de six soldats afghans, portant le bilan à 33 morts.

Les rebelles talibans, généralement peu enclin à s'attribuer la paternité d'attaques tuant des civils, n'ont pas revendiqué cet assaut près de Camp Chapman. En décembre 2009, celui-ci avait été la cible d'un spectaculaire attentat-suicide qui avait tué sept agents de la CIA.

ATS